Vous ne passerez pas !!! ou… le dernier rempart

Quand Schwarzenegger se la joue Gandalf : Vous ne passerez pas !!! ou... le dernier rempart

Je garde comme souvenir Terminator ou plus récemment Expendables mais j’avais envie de voir le dernier rempart pour ce vieux Arnold.

Ma dernière expérience avec Arnold Schwarzenegger dans un registre qui sortait de ses sempiternels films d actions m’avait franchement bien plut . Il était le père meurtri d’une famille morte dans un accident d’avion (Aftermath)

Mais le dernier rempart le fait retourner dans cette routine de bourrin.

Un chef de cartel est escorté par le FBI mais celui ci parvient à s’enfuir en prenant une agent du FBI en otage. Au volant d’un bolide il cherche à traverser la frontière pour aller au Mexique mais c’est sans compter sur le shérif d’une petite ville qui se trouve sur sa route.

Hormis le fait que forcement le dealer est… mexicain, le film commence dans un rythme d’action sérieux avec un Whitaker en chef de mission du FBI.

Ce film enchaîne rapidement les généralités des films d’actions :

  • Seul le personnage principal est intelligent,
  • les agents du FBI sont des idiots,
  • Un traître est parmi le FBI,
  • Les criminels sont idiots,
  • Ça tire de tout les cotes sans recharger,
  • Le héro est quasiment invincible,
  • Et autres stéréotypes

Le film est sérieux pour en pleine grosse (longue) scène d’action décidé de partir dans des situations improbables et/ou comiques, la réalisation montre de faux raccord à foison, les sous-fifres court bizarrement pour éviter les balles, par moment on se demande pas si on n’est clairement dans un film comique et on finit sur cette tonalité (voir la dernière scène la voiture rouge et son propriétaire).

Mais t'es où de vianney dans Le dernier rempart
Mais t’es pas là, mais t’es où? Pas là… Lorsque des personnages disparaissent pour réapparaître ça sent le film vite bouclé !
Un jeu d'acteur non dirigé !
Voilà ce que cela donne quand personne ne dirige certains acteurs ! Pourquoi ce personnage fait un saut pour atterir en plus dans les parties de l’acteur couché alors qu’il aurait pût tout simplement enjambé le poteau ou faire le tour comme l’actrice !

En conclusion, c’est un film qui a le cul entre deux chaises (sérieux et comique parodique). On passe un bon moment au départ pour finir sur des rires aux vues de certaines scènes et cela en fait un film dispensable.

 

Laisser un commentaire