LES MEILLEURES MORTS DANS LE COMICS DE SUPER HEROS

Dossier fait par les membres. Merci pour votre contribution !
Avatar de l’utilisateur
Ted Pryor
Ah ouais quand même !
Ah ouais quand même !
Messages : 305
Enregistré le : jeu. 17 nov. 2016 15:43
Réputation: 177
Localisation : NORTH
Contact :

LES MEILLEURES MORTS DANS LE COMICS DE SUPER HEROS

Messagepar Ted Pryor » mer. 6 sept. 2017 13:25

Passage obligé dans la trépidante d’un super-héros, la mort est galvaudée, soldée comme un produit de bien commun. Ça ne veut plus rien dire. Je me souviens de celle de Winter Soldier à la fin de Fear Itself parue en même temps que les previews de sa nouvelle série…
Pourtant de mémoire de lecteur nous avons tous été ému par la mort d’un personnage ou d’un autre. Forcément !


10-SUE DINBY

Image

L’épouse d’ELASTIMAN (Elongated Man) décède dans cette histoire singulière qu’est Identity Crisis. J’ai adoré lire cette saga où Brad Metzer rend hommage au Silver age des comics tout en appliquant méthodiquement la méthode et le ton Watchmen à l’univers DC. La réaction du mari, personnage secondaire broyé entre toutes les icônes intouchables, est poignante. Sa peine transpire dans chaque page jusqu’à l’épilogue crucifiant.

9-JARELLA

Image

Le grand amour de Hulk avant Caïera (Planet Hulk). Pourchassé en permanence sur terre, le géant de jade trouve par hasard, une sorte de havre peuplé de minuscules êtres verts (des schtroumpfs qui ont la jaunisse ?) qui l’acceptent comme l’un des leurs. Pour le première fois de son histoire tourmentée, il goute au bonheur dans les bras de la Princesse Jarella. Dans ce conte de fée qui emprunte énormément à Edgar Rice Burroughs il y a pourtant un hic de taille (ouarf). Les errements de la science feront que Hulk ne peut rester très longtemps. De ce fait il est régulièrement arraché à se dulcinée. Un jour pourtant elle parvient à le rejoindre sur terre jusqu’au dénouement des plus tragique. Dévasté, ce grand enfant de Hulk devra faire un travail de deuil des plus touchant, pourtant la dépouille de sa bien-aimé plusieurs épisodes durant, comme une sorte parcours expiatoire. Une véritable scène de la passion.

8-ULTIMATE PETER PARKER

Image

L’univers « Ultimate » fut en son temps L’univers Marvel où la mort comptait. On ne revenait pas. La mort de Peter Parker avant son passage de flambeau à Miles Morales possède un drôle de parfum. Dans ce monde, plus réaliste, plus actuel, plus cynique que le traditionnel 616, voir partir ainsi le seul personnage aussi sincère, aussi pur que l’original semblait envoyer le message que l’héroïsme spontané, anarchique était forcément voué à l’échec. Pourtant Peter rend coup pour coup jusqu’à son dernier souffle donnant une leçon, aux soldats, aux mercenaires, aux mutants et aux black ops autour de lui. May qui gifle Captain America est une belle image. Bendis excelle bizarrement dans un exercice de style vraiment étrange : l’écriture de funérailles, pertinentes et déchirantes. SpiderMen est un épilogue assez émouvant également à cette mort. Peter absent est partout.

7-ZSAJI

Image

Ce qui fait que les Secret Wars de 1984 ont toujours eut une certaine place particulière dans le cœur des fans malgré un scénario des plus basiques, est qu’elles sont parsemées de petits moments rigolo (Spider-man qui met une tôle aux X-Men tout seul) d’interactions complètement improbables (le lézard qui suit l’Enchanteresse) et de petites histoires d’amour qui n’ont rien à foutre là. On peut penser a ces nouveaux Bonnie & Clyde que sont Titania et l’homme absorbant (on explose les limites de persos secondaires là) et cette brave Zsaji d’abord amoureuse de ce connard de torche Humaine (infect) avant de subjuguer ce nigaud de Colossus. Il ne voudra même pas rentrer sur terre après son sacrifice. Car voilà tous les héros lui doivent la vie, sans que personne n’en sache vraiment rien. Pour ceux qui aurait partagé cette tendresse incongrue pour ce personnage à la durée de vie équivalente à celle du phalène, ils peuvent lire le DEADPOOL’SECRET SECRET WARS de Cullen Bunn, qui lui rend de manière surprenante un peu de lumière et de justice.

6-JAMES MAC DONALD HUDSON

Image

Un grand choc de jeunesse, puis que c’est une des morts les plus graphique, les plus gratuites et les plus connes que j’ai pu lire dans ma jeunesse. Guardian meurt suite à une erreur, une distraction, une connerie. Le truc qui n’arrivera jamais à Tony stark ni à Batman. Et si John Byrne adore cramer ses personnages, là il y va pas par quatre chemins. Original, puisque imprévisible.

5-CAPTAIN MAR-VELL

Image

On nous a rabattu les oreilles de la mort de ce brave Mar-Vell. Un graphic Novel de Jim Starlin y est entièrement consacré. Deux choses dans cet objet étrange. La première : Le cancer. Incurable et incongru dans cet univers rempli d’Aliens à la technologie avancée qui pourrait guérir le SIDA en deux piquouzes. Celui de Northstar guérira par exemple. Non la chose à retenir, c’est ce parcours initiatique du mourant qui fait la paix avec ses proches, ses ennemis, lui-même avant d’accepter son sort. Le livre des morts tibétain appliqué au comics.


4- ILLYANA RASPOUTINE

Image

Scott Lobdell défonce le tabou ultime : la mort d’une enfant innocente. Il prend l’espace de tout un épisode pour en parler. Il prend également deux points de vue opposés. Charles Xavier médecin impuissant, puisant dans toute la technologie à sa disposition pour finalement échouer. Ce qui était bizarre chez Captian Marvel devient une métaphore de plus dans ce contexte. Le traitement le plus avancé, le plus expérimental peut quand même rater. L’autre point de vue sera celui d’une adolescente dépassée par ce qu’elle voit, ce qu’elle ressent et son incapacité à les exprimer. Les X-men ? des figurants, absent lorsque le pire arrive parce que dans la vie, parfois, on est pas là où l’on devrait être. Abominable, cet épisode est sans doute l’un ces plus abouti de la période Lobdell sur la franchise X. quand le comics dépasse son propos.

3-PAPA KENT

Image

Cette mort est intervenue plusieurs fois dans la longue carrière éditoriale de Superman. Comment Geoff Johns pourra-t-il l’aborder comme il se doit. Là encore, l’angle de vue choisi est celui du manque de communication. Un fils bien trop débordé pour attention aux détails. Un genou qui flanche, une toux. Un père qui ne veut pas être un poids. Profiter d’un moment, ne rien gâcher et pourtant l’inéluctable devra bien se produire. Quand Kal-el pense pouvoir enfin ressusciter une culture entière au terme d’un combat acharné contre Brainiac, Clark Kent quant à lui ne peut empêcher le cœur de son père de s’arrêter. Un dernier moment encore, à une petite seconde près.

2-TARA MARKOV

Image

Il est rare de voir un personnage aussi auto destructeur que Terra des New Teen Titans. Tout est haine chez elle, tout est colère. Elle ne parviendra jamais à accepter ni les mains tendues, ni les possibilités de rédemption. Pourquoi ? A-t-elle seulement une raison ? Apparemment pas. Tout est inexplicable. Ne reste à la fin que ce sentiment de gâchis, cette cruelle interrogation. Comment aurait-on pu empêcher cela ? Et ce chagrin d’un Changelin, dévasté, lui qui l’aimait sincèrement.

1-GWEN STACY

Image

Gerry Conway était –il conscient qu’il écrirait LA mort emblématique du comics ? La fin de l’innocence. La mort d’une fille qui ne sait même pas pourquoi elle est morte. Elle a vécu toute son histoire dans les mensonges d’un Peter immature. Elle ne sait pas qu’il est Spider-Man, elle ne sait pas pourquoi le Bouffon Vert l’enlève, elle ne sait rien. Simple jouet dans les mains de détraqués, elle sera l’Iphigénie du Combat de Peter qui lui fera craquer les cervicales pendant le sauvetage. On ne saura jamais si elle était déjà morte ou non. Dopé à la culpabilité, Spider-Man n’en deviendra que meilleur, mais à quel prix ?
-Pour la primaire de droite, j'ai voté Nathan Fillion.
-Tu veux dire François?
-Meeeerde!

Avatar de l’utilisateur
Olivier
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 753
Enregistré le : lun. 29 août 2016 18:53
Réputation: 260
Contact :

LES MEILLEURES MORTS DANS LE COMICS DE SUPER HEROS

Messagepar Olivier » jeu. 7 sept. 2017 17:57

Merci Ted Pryor, très bon dossier ! :)
Je me permets dans ajouter un qui m'a touché et donc j'ai gardé précieusement le comic book.

HS - BEN REILLY
Peter Parker n'était plus Spider-man, après une saga du clone éprouvante pour Peter et Ben Reilly, le statu-quo était perturbé et c'est Ben Reilly qui reprenait le pouvoir et les responsabilités. Alors que Peter Parker reprends son rôle au sein de sa famille et qu'il s'apprête à devenir père, le Green Goblin revient pour tout bouleverser. Ben Reilly sauve Peter Parker d'un coup fourbe du Green Goblin. Ben Reilly meurs dans les bras de Peter et deviens poussière, clôturant ainsi les questions en suspens en une seule case ! Touchant, épique, héroïque et encore un moment triste à découvrir ou à redécouvrir !

Image
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Ted Pryor
Ah ouais quand même !
Ah ouais quand même !
Messages : 305
Enregistré le : jeu. 17 nov. 2016 15:43
Réputation: 177
Localisation : NORTH
Contact :

LES MEILLEURES MORTS DANS LE COMICS DE SUPER HEROS

Messagepar Ted Pryor » ven. 8 sept. 2017 08:40

Aaah la saga du clone, le truc avec ONSLAUGHT qui m'a éloigné de Marvel pendant 5 ans. :P
J'ai néanmoins lu cet épisode assez émouvant tout de même.
J'ai voulu bricoler un article rapido pour alimenter le forum revenu d'entre les morts. :D
Merci d'y participer. Tout rajout est le bienvenu et alimente le dossier.
-Pour la primaire de droite, j'ai voté Nathan Fillion.
-Tu veux dire François?
-Meeeerde!

Avatar de l’utilisateur
Olivier
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 753
Enregistré le : lun. 29 août 2016 18:53
Réputation: 260
Contact :

LES MEILLEURES MORTS DANS LE COMICS DE SUPER HEROS

Messagepar Olivier » ven. 8 sept. 2017 18:26

Ted Pryor a écrit :Aaah la saga du clone, le truc avec ONSLAUGHT qui m'a éloigné de Marvel pendant 5 ans. :P
J'ai néanmoins lu cet épisode assez émouvant tout de même.
J'ai voulu bricoler un article rapido pour alimenter le forum revenu d'entre les morts. :D
Merci d'y participer. Tout rajout est le bienvenu et alimente le dossier.


Onslaught c'est clairement pas sentimental, puis bourré de défaut et d'incohérence, c'est du film d'action, ça bourrine tout le temps.
L'épisode de la mort de Ben Reilly est tout de même mieux pensé... enfin quand tu vois le bazar que fut la saga du clone, en faire une fin comme ça, et bah il fallait avoir des corones ! :D
Je réfléchi à d'autres morts dans les comics qui pourraient être marquante mais je ne vois pas pour le moment.


Retourner vers « Dossier CLB »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité